Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VICTORINADE SAINT SEVERINE

Publié le par Cositas de toros

VICTORINADE SAINT SEVERINE

Arènes du Plumaçon de Mont de Marsan samedi 30 septembre 17h. Il fait un temps à ne pas mettre un aficionado sur les gradins (frais et humide) mais bon, les Victorino et le retour de Mathieu ont fait que la course s’est déroulée devant une petite moitié d’arène.

Victorino Martin a envoyé un lot de toros homogène, bien dans le type de la maison, correctement présentés et bien armés, astifinos pour la plupart et bizco le troisième. Bon comportement dans l’ensemble avec un premier exigeant, un dernier qui demandait les papiers avec qui il ne fallait pas perdre la tête, les 2 et 5 permettaient plus à condition de s’imposer, le troisième était soso et le quatrième faible. Tous ont fini le combat boca serrada, sont allés au cheval sans trop de bravoure, le dernier manso ne poussant pas et sortant seul. Le quatrième  a été mis en suerte quatre fois au cheval, les deux premières quelconques, puis il s’allume à la troisième partant de loin avec alegria. Mis en place pour une quatrième, apparaît la pique de tienta (mon amie) ! Le toro ne part pas, le piquero ne prend pas le terrain et le président demande le changement au moment où le toro démarre… cacophonie ! Le lot à pris dix huit piques. Le nombre est non significatif, à mon sens les troisièmes n’étaient là que pour justifier le titre de ce spectacle, à savoir : "corrida intégrale"

Les piétons ont été pour la plupart à  la hauteur de la situation.

Emilio de JUSTO a une fois de plus confirmé son rang. Il a su dominer son premier très exigeant sur les deux rives grâce à sa technique, les trois essais à l’épée le priveront d’un trophée. Avec son dernier, juste de force, il a inventé un toro en lui apprenant à charger et à répéter. Il finira par deux séries de naturelles extraordinaires d’engagement, de temple de dominio et de relâchement, un modèle du genre. Malgré une nouvelle déconvenue aux aciers, il coupera une oreille.

 

El MONTEÑO, dont c’était le retour dans le ruedo du Plumaçon après son alternative manquée, était nerveux et cela c’est vu. Pas très en confiance sur son premier, il ne s’engage pas, recule dans les passes, il se reprend un peu en milieu de faena. Pour finir, les vieux démons  le poursuivent  et sa mise à mort est très laborieuse. Il entendra un avis et quelques applaudissements d’encouragement. A son second, l’entame est du même tonneau, il banderille avec aisance (à son premier, il avait partagé les palos avec Manolo de los Reyes). Sa faena de muleta connait un début approximatif. Il n’allonge pas assez la charge et retire la muleta du museau sans lui donner la sortie. Son manque d’assurance et de technique ont fait qu’il est resté en dessous des possibilités qu’offrait cet animal. Une bonne épée entière et concluante ne lui permettra pas de couper l’oreille demandée par une petite partie du public, et devra se contenter de saluer aux tablas.

 

Manolo VANEGAS, jeune torero d’alternative a surpris beaucoup de monde par sa maturité, sa vista, sa technique et son courage. Son premier est faible et tardo. Manolo essaye de raccourcir les distances  mais la faena va très vite a menos. Il en termine laborieusement avec l’estoc et salue aux barrières. Son second, après trois piques prises en manso arrive à la muleta, dangereux et avisé. Manolo se fera bousculer sans gravité à deux reprises, mais il accepte le combat et arrive à s’imposer par sa technique.Il termine par trois séries superbes en contrôlant la charge. Faena courte, mais intense. Il conclue son trasteo avec une entière légèrement tombée portée avec sincérité et un gros engagement. La grosse pétition qui suit lui permet de récolter un trophée largement mérité.

En conclusion, je reprendrai la remarque d’un ami à qui je "textotais" le compte rendu :

 "En gros, de JUSTO et VANEGAS confirment leur niveau, El MONTEÑO…aussi".

Cada uno en su sitio

 

Prix au triomphateur : Emilio de JUSTO

Prix à la meilleure faena : Emilio de JUSTO

Prix au meilleur piquero : SANGÜESA (cuadrilla de Mathieu Guillon pour son intervention au 5ème)

Président : Philippe LALANNE

Ciel chargé, plafond bas, humidité ambiante, température automnale. Vivement que l’on retrouve el sol y las moscas.

 

El Orense

PS: Pour le diap plein écran, cliquez sur le A.

VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE
VICTORINADE SAINT SEVERINE

Commenter cet article

gregoire alain 03/10/2017 13:54

Cela fait plaisir de lire cette Reseñas depuis Lille.
Retour le 22 octobre pour les derniers festival de Samadet et Rion des Landes

Cositas de toros 03/10/2017 14:35

U grand bonjour à toi le ch'ti. On t'attends pour Samadet donc...