Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS

Publié le par Cositas de toros

                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS

     Palha était bien là !

 

           17 H. Les parapluies et autres ponchos restèrent au chômage. En effet, l'astre tant espéré rayonna dans un ciel bleu légèrement voilé. "Un miracle", entendit-on du côté de la cathédrale ! 2/3 d'arènes.

              3 H de course, pas un seul coup d’œil vers ma montre : c'est un signe !

Une minute de silence en hommage à Ivan Fandiño et à Christian Cazaux, le président-fondateur de la Junta des Peñas Aturines.

Défilèrent sur le sable d'une bonne piste, par ordre d'entrée en scène : Raso de Portillo (1 et 3), Maria Cascon (2 et 4) et Palha ( 5 et 6).

Cette novillada alla a mas.

Maxime Solera ayant déclaré forfait, Baptiste Cissé et Dorian Canton accompagnèrent El Adoureño.

 

    Celui-ci, aux abonnés absents, peu motivé. Que se passe t'il dans la tête de ce garçon ? Est-il déjà à Dax ? Reprends-toi Yannis !

Devant un Raso de Portillo mal piqué, il enchaîne des passes désordonnées où émerge une série de derechazos. Entière en arrière, deux descabellos. 1 avis, silence.

    Son second novillo de Maria Cascon prendra une bonne puya de Laurent Langlois (l'unique de la tarde). Pitito s'avère faiblard mais avec un fond de noblesse. Quelques séries de Yannis menées avec peu de transmission. Ce fut toutefois mieux qu'au précédent, mais il sera en échec aux aciers, peu aidé, il est vrai, par son puntillero. 1 avis et salut au tiers.

Par certaines attitudes, Yannis me semble manquer de respect envers ses adversaires cornus.

 

    Baptiste Cissé hérite d'un Maria Cascon difficile à fixer, reçu après les piques ordinaires, par un quite por colleras avec D. Canton. Miguelito et El Santo saluèrent.

Début de rodillas à la muleta, son adversaire cherche la querencia. Les sorties de passe s'avèrent trop basses, le cornu laboure la piste. Echec à l'épée, Baptiste salue au tiers.

    Cissé attend le Palha Governante a puerta gayola. Mal piqué, limité en forces, le negro est noble. Baptiste l'entreprend avec application et douceur. Il construit de belles séries de la droite, n'insiste pas à gauche et termine par de belles manoletinas. L'épée s'enraye : une demie, un descabello, un avis et oreille.

Arrastre applaudi.

 

    Le Raso de Portillo sorti en troisième subira trois rencontres cavalières sans mettre les reins, mal piqué de surcroît. Dorian Canton, intelligemment laisse la muleta à mi-hauteur, exercice périlleux devant cet animal compliqué qui derrote. Averti plusieurs fois, trop précipité, il s'envole spectaculairement au-dessus du balcon, sans mal apparent. Courageux le béarnais, mais il renonce à la lutte de la main gauche. Ne s'engageant que fort peu, il écoutera le silence après l'épée.

    Nous terminerons cette novillada avec en point d'orgue, le second Palha, Beleza, negro mulato qui ira à la cavalerie trois fois, la dernière résultant d'une pique outrageusement appuyée. Le voici qui lorgne les planches mais il est noble. Il y a de l'alegria chez les deux combattants. Subjugué par la flanelle, il répète sans cesse, la corne droite effleurant le sable. "Couillu" le Dorian sur de belles cambiadas suivies de derechazos soignés !

Quelques naturelles servies également, mais moins limpides cependant. Dorian bouillonnant se laisse emporter par l'ambiance et la fluidité s'altère. Le novillo n'est pas loin de reprendre la main (ou la patte). Entière après 3 échecs. Oreille pour le travail accompli.

Arrastre applaudi

 

    Donc une novillada qui s'alluma en deuxième partie de tarde après avoir laissé passer les Raso de Portillo, encastés et les Maria Cascon assez quelconques.

Pas de prix pour le tercio de varas.

Cavalerie Bonijol.

Présidence technique : Marc Amestoy que nous avons connu moins charitable.

Avant la sortie du quatrième novillo, la musique aturine joua le paso "Ivan Fandiño". Heureuse initiative qui perdurera pour les courses à venir.

 

                                                                            Gilbert LAMARQUE

 

 

 

                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS
                            1ER MAI. AIRE/ADOUR : LES 50 ANS DES ARSOUILLOS

Un petit bonus en vidéo, une série de Baptiste CISSE sur son Palha.

Commenter cet article

depecker 03/05/2018 19:35

Très bonne analyse Surtout envers Yannis aux abonnés absents depuis le début de la temporada, là je ne le comprend. Eric