Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mardi 14 août au matin DAX

Publié le par Cositas de toros

Mardi 14 août au matin DAX

 

Eliminatoires des NSP

 

10h30, arènes du Parc Théodore-DENIS, c’est parti pour un marathon taurin.

     En premier, les éliminatoires des NSP reportés de la veille.  C’est dans un cirque rempli aux 2/3 que nous avons vu défiler un lot de 5 erales de la ganaderia du Lartet. Ils n’avaient nul besoin de venir en cette ville thermale pour un séjour de remise en forme. Le lot réservé par la famille BONNET est parfaitement homogène tant en trapio qu’en armure et diablement encasté. Simplement comme nous les aimons.

Leur opposition du jour et constituée de :

                                              Alejandro CANO,

qui ne nous a pas montré grand-chose au capote, à la muleta, la caste de l’eral prend le dessus et après quelques désarmés, il visite la sous couche nuageuse du ciel dacquois et termine très vite à l’infirmerie dont il ne reviendra pas. Jose Antonio VALENCIA tue pour lui.

                                         Jose Antonio VALENCIA

est venu en substitution de Carlos MOLINA blessé. Après avoir banderillé son opposant assez moyennement, il lui sert une faena majoritairement droitière, l’eral apprend vite des erreurs d’un trasteo fait du pico. Entière foudroyante au quatrième essai, l’arrastre est applaudi. Jose Antonio s’octroie une vuelta.

                                        Valentin HOYOS CALAMA

fait une faena en demi-teinte avec une muleta trop brusque et trop basse pour son novillo qui se relève après une sévère chute aux banderilles qui lui laisse des séquelles. Entière au troisième essai caída et suffisante. Salut au centre.

                                                    SOLALITO

tombe sur un coureur qui visite le ruedo. Banderillé très moyennement, il part de loin sur le drapelet permettant à Solal de tirer quelques belles séries, malheureusement, suite à une petite erreur, il prend une grosse "rouste". Il revient avec courage mais peu à peu perd le fil. Entière contraire au deuxième essai, arrastre applaudit salut et vuelta pour le torero.

                                                  Yon LAMOTHE

a quant à lui à en découdre avec un eral distrait. Il arrive à l’intéresser en rentrant dans le sitio ce qui lui permet de lui imposer sa tauromachie. Pendant un moment, c’est Yon qui commande. Hélas au fil de la faena, il retrouve son placement naturel sur la bordure, se découvre et se met en danger. Entière atravesada suffisante, oreille.

 

Les deux qualifiés sont, sans surprise

SOLALITO

Yon LAMOTHE

 

FINALE

     En second,12h30, toujours en ce même lieu, le ciel est toujours nuageux, et puis, d’un coup, ça s’est mis à tomber… mais pas la pluie.

Cette finale opposera les vainqueurs  à quatre pensionnaires de GUADAIRA (de sang Jandilla), desiguales en trapio et en présentation. Un lot "de fond de tiroir".

                                                      SOLALITO

prend en premier una cabrita, vif à la sortie, noble, mais… faible. Il prend en charge la pose des banderilles et sert, j’ai failli dire à cet avorton, une faena intelligente, toute en douceur, sans peser. Final en circulaires puis entière contraire et droite suffisante. Oreille. Son second doit faire approximativement le double du poids de son premier et juste un peu plus de force. Après avoir posé trois jolies paires de banderilles, il brinde à Yon et  sert une faena accomplie sur les deux rives à son adversaire. Hélas, les aciers lui feront défaut. Entière efficace au cinquième essai. Palmas et salut au centre.

Yon LAMOTHE trouvera en son premier le cocktail maison du jour, noblesse et faiblesse. Tellement de faiblesse que, hormis quelques gestes par-ci par-là il ne peut tirer un semblant de faena. Entière derrière et contraire suivie de 3 descabellos auront raison de son eral.  Silence. En second, otra cabrita… juste de force. Il brinde sa mort à Dorian et Baptiste, les frangins d’Adour Aficion. Entame par deux cambiadas au centre, puis continuera avec une faenita profilée et courtoise donnée à un animal insipide. Très grosse entière engagée et foudroyante pour en terminer. Oreille concédée à la demande du public par la présidence qui résistera à une forte pétition de seconde.

 

A ma grande surprise, Yon LAMOTHE est déclaré vainqueur de ce concours de NSP 2018. J’ai le vague sentiment que SOLALITO c’est un peu fait voler sur le coup. Mais peut être était-il impossible qu’un "sudestien" puisse gagner en terre dacquoise, ce d’autant plus que son adversaire du jour jouait à domicile.

Je tiens à préciser que je n’ai eu aucune information provenant de personnes autorisées sur ce sujet. Ce n’est qu’une réflexion toute personnelle.

 

Patrick SOUX

 

PS : Ne vous éloignez par trop ou de votre ordi ou de votre téléphone, prochain article à paraitre : la reseña du solo de JB, ce même jour vers 16h (si le timing est respecté, vous savez avec la fatigue des fêtes…) En attendant, le diap en dessous.

Mardi 14 août au matin DAX
Mardi 14 août au matin DAX
Mardi 14 août au matin DAX
Mardi 14 août au matin DAX
Mardi 14 août au matin DAX
Mardi 14 août au matin DAX
Mardi 14 août au matin DAX
Mardi 14 août au matin DAX
Mardi 14 août au matin DAX
Mardi 14 août au matin DAX
Mardi 14 août au matin DAX
Mardi 14 août au matin DAX
Mardi 14 août au matin DAX
Mardi 14 août au matin DAX
Mardi 14 août au matin DAX
Mardi 14 août au matin DAX

Commenter cet article