Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I

Publié le par Cositas de toros

  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I

       Samedi 1er septembre

 

Matinale, il est 11h à la lune. Finale des nsp.

1/4 d’arène. L’ombre conquise, les belles lumières de septembre.

 

4 erales du Lartet bien présentés donnant du jeu dans l’ensemble. Les deux premiers nobles mais faible le deuxième, rugueux le troisième, le dernier n’atteignit pas la moyenne en cette avant veille de rentrée scolaire.

Pablo Paez (rouge et or) : vuelta et vuelta.

Yon Lamothe (obispo et or) : oreille et salut.

 

    Le petit andalou P. Paez réceptionna son premier cornu par de belles véroniques fleurant bon les rives du Guadalquivir. Suivirent des chicuelinas du même tonneau (de Fino). Après un début hésitant, la faena ira a mas avec ce noble Lartet. Un petit peu pressé le Pablo mais il nous offrit de belles naturelles, pecho avec changement de main. Avec beaucoup plus de calme, recherchant le sitio et marquant des pauses, s’égrainèrent redondos et bernardinas. Le tout quelque peu gâché par les aciers.

Il reçoit son second applaudi à la sortie (?) par de jolies véroniques, main basse et chicuelinas dont il est friand. Début de muleta à genoux des tablas vers le centre, légèrement bousculé. Le Lartet est exigeant, Pablo nous sert une faena loin de l’académisme d’école et remet les pendules à l’heure par de bons derechazos après quelques fautes. Entière contraire et descabello. Vuelta un peu contestée.

 

    Le deuxième eral est noble mais faible. Yon Lamothe débutant au centre et après réglages, le torée à mi hauteur. Difficile de garder cet animal main gauche qui rajoute des hachazos en fin de passe. Plus limpide à aborder à droite, Yon terminera par manoletinas appréciées. Estoconazo légèrement contraire.

Le dernier est violent, il se défend et attire Yon aux barrières. Quelques passes arrachées, aucune série espérée. L’entière transperce, descabello, avis.

 

    Les erales ouvrirent la gueule dès l’entame à la muleta.

    Les deux garçons se répondirent à la cape, ce qui valut à Yon lors d’un quite sur le second de P. Paez de subir une voltereta déchirant généreusement le pantalon au niveau du fessier. Il revint par la suite, le dessous de la ceinture fortement bandé, ce qui me fit dire : "Yon ou la tauromachie en couche-culotte !".

 

 

Il fut déclaré triomphateur et détenteur de la meilleure faena.

Pablo Paez récolta les miettes. Il m’intéressa beaucoup.

 

                                                                                         Gilbert LAMARQUE

 

                                              

 

L’AFICIÓN Á LA MUSIQUE

 

    Outre l’Harmonie Bayonnaise dirigée par François Gonzales, participent également aux animations musicales, les Gaiteros du Roi Léon.

 

 

Ces derniers sont inscrits dans le programme comme "Clarines officiels" et jouent au cours du spectacle plusieurs airs différents.

S’illustrent donc sous les tendidos couverts, cette famille de Saint-Martin-de-Seignanx avec dans  l’ordre d’apparitions dans le temps, Jean-Pierre, Christophe et Lucas, 10 ans ou le père, le fils et le… petit fils !

Bravo et félicitations !

  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I
  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I
  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I
  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I
  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I
  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I
  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I
  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I
  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I
  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I
  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I
  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I
  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I
  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I
  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I
  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I
  BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. I

Commenter cet article