Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. II

Publié le par Cositas de toros

BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. II

    Samedi 1er septembre

 

Tarde, 17h30. Corrida.

1/2 arène. Le ciel d’azur, éternellement.

 

6 toros de Margé âgés de 5 ans, bien faits, bien armés, aux comportements divers, le 5e émergeant du lot. Ils prirent 14 piques.

6 toreros, 6 personnalités, 6 propositions.

 

Thomas Joubert : grave blessure.

Sergio Flores : silence au toro de Thomas et oreille.

Tomas Campos : oreille.

Francisco José Espada : silence.

Joaquin Galdos : oreille et forte pétition de la seconde, s’adjuge 2 vueltas.

Pablo Aguado : salut.

 

                                                   Un remplacement payé cash

 

    Le public fut vite refroidi par la grave blessure de Thomas Joubert. L’Arlésien aborda la mise en suerte par de belles chicuelinas en marchant. Le Margé, manso se réfugia à l’ombre, aux barrières. Thomas débuta par statuaires mais au final, il se fit sévèrement soulever. Le résultat se vérifia grave : la fémorale gauche arrachée sur 20 cm. Stupeurs et tremblements.

La course fut suspendue 40 min, le temps, toutes précautions prises, de stabiliser la blessure et d’autoriser le transport à la clinique Belhara, libérant de ce fait l’infirmerie. Il ne faisait pas bon  remplacer Juan Leal !

Sergio Flores, vu la qualité du toro, l’envoya ad patres rapidement.

 

    Le mexicain débuta avec son titulaire par un bon capote. Après l’épreuve des piques, il exécuta une faena courte, prit quelques risques côté gauche, côté vite abandonné. Le public l’en remercia. Entière en place foudroyante, l’oreille tomba.

 

    Tomas Campos accomplit une faena sans forcer devant ce Margé bien plus recommandable. Agréable, sans plus. Un pinchazo et entière de côté concluante.

 

    Francisco José Espada affronta un sujet fadasse qui subit deux mauvaises piques. Il s’avéra tardo, peu motivé mais point facile. Espada cherchait le sitio se voulant autoritaire. A quoi bon ? Il mit fin à son labeur par une lame au 3/4, plate au 2e essai, plombée par 4 descabellos. Se nommer Espada pour tuer si mal !

 

    Le 5e prit deux piques soutenues sans vraiment pousser. Salut d’A.G. Escorial et de J.F. Nuñez aux palos. La faena bien débutée par derechazos, déclina, Galdos trop brusque malgré une belle série main droite. L’entière de côté porta ses fruits. Lachepaillet s’enthousiasma et demanda un second pavillon, non octroyé. Ovation au noble Margé qui fut au-dessus de son torero. Le Péruvien s’offrit une seconde vuelta, encouragé par le public. Le président là haut écouta la bronca.

 

    Pablo Aguado n’eut guère l’occasion de s’exprimer, et en plus avec un seul toro, c’est frustrant. Le Margé sortit seul des deux rencontres, puis ce fut une faenita avortée. Malgré les qualités du sévillan esquissées lors des premiers muletazos, le trasteo ne démarra pas, la faute au tardo peu enthousiaste. 3/4 de côté en arrière, personne ne lui en voulant, il fut invité à saluer.

 

    Recette : comment faire une bayonnaise un dimanche après midi ?

    Vous vous munissez d’un shaker dans lequel vous incorporez un français, un mexicain, un natif de Badajoz, un madrilène, un péruvien et un sévillan, 6 toros de Margé et vous secouez, pas trop, les Margé s’en chargent. Quelques plumes d’alguaciles pour la déco et vous obtenez une tarde à émotions.

                                                                                                                                                                                                                               Gilbert LAMARQUE

 

 

 

 

   

 

BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. II
BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. II
BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. II
BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. II
BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. II
BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. II
BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. II
BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. II
BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. II
BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. II
BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. II
BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. II
BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. II
BAYONNE. FERIA DE L’ATLANTIQUE. II

Commenter cet article