Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE

Publié le par Cositas de toros

                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE

   

 

11 novembre. Novillada sans chevaux. Arènes Henri-Capdeville. 16H30.

      De la douceur avant… la pluie !

 

   La découverte Álvaro Burdiel, Solalito vainqueur du bolsin de Bougue, le régional de l’étape Yon Lamothe et le triomphateur de Séville, Villita étaient confrontés chacun à un eral de "Coquilla" de Sanchez Arjona devant un public d’environ 300 personnes.

Ultime confrontation vêtue de lumières de la temporada avant la dernière matinée en traje de campo à Rion, le dimanche suivant, les 4 "Coquilla" (encaste minoritaire) se présentèrent accordant de l’intérêt à la tarde.

Hétérogènes d’armures et de comportements, ce lot s’avéra noble, parfois compliqué, toujours exigeant. Les 2 et 3 très bien présentés, le second encasté. Les 1 et 4 offraient des pitons gachos voire cubetos.

Les 4 jeunes piétons trouvèrent de la matière, des difficultés dues à ces erales, souvent mal négociées manquant en toute logique de métier.

 

     Le premier fort noble permit à

 

                                                     Álvaro Burdiel

de s’exprimer avec classe sur les deux cornes sans toutefois dominer son sujet. De belles séries de la gauche. Un bajonazo met fin à la carrière de cet eral sans défauts majeurs. Arrastre applaudi, vuelta pour Álvaro.

 

     Plus complexe pour

 

                                                          Villita,

son "Coquilla" raccourcit et rogne l’espace. Il ne trouve pas le sitio, recule, hésite mais arrache malgré tout une série autoritaire de naturelles. Pour l’ensemble, le madrilène est trop vert malgré un courage le personnifiant. 3e lame légèrement contraire. 1 avis, salut au tiers. Palmas à l’arrastre.

 

    

 

                                                             Solalito

hérite du représentant le plus lourd mais aussi soso. Belle réception de cape, la pluie s’invitant. Du calme et de la sobriété chez le nîmois ne suffisent pas, l’eral se décomposant. La faena parut longue allant a menos. Mise à mort délicate, 1 avis, palmitas.

 

     Le dernier du quatuor, noble, transmettait peu.

 

                                                     Yon Lamothe

conclue la course par de bons gestes, de belles attitudes bien vite effacées par des séquences laborieuses, désordonnées. La faena se délite. Yon assène une ½ lame très basse n’empêchant pas l’attribution d’une oreille, oreille contestée par une partie du public.

Quant à donner un pavillon, offrons-le à Álvaro Burdiel… tout ceci m’échappe…

 

Traditionnelle remises des prix.

- Prix de l’ACOSO : 1er prix à Y. Lamothe, le second allant à ses trois compagnons.

- Faena la plus artistique, prix offert par la Villa Mirasol : Á. Burdiel.

- Meilleure série de naturelles, prix offert par In Vino Veritas attribué à Á. Burdiel.

 

      Ainsi s’acheva la XXXIVe  Semaine Taurino-Culturelle de Saint-Sever.

                                                                                                                               

                                                                                   Gilbert LAMARQUE

 

PS: L'absence d'images de la prestation de Yon Lamothe n'est due qu'à l'apparition de la pluie m'incitant à la sauvegarde de mon matériel.

                                              

 

                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE
                              SAINT-SEVER, CAP DE GASCOGNE

Commenter cet article

Alain 16/11/2018 19:09

La présidence a une fois de plus cédée à une minorité, bien dommage.