Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019

Publié le par Cositas de toros

MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019

   C’est parti ! Ouverture de la temporada française sous un soleil gaillard.

    Les arènes couvertes,… hélas.

 

    En matinée, en guise d’amuse-gueules, le miraculé Thomas Joubert (Bayonne, septembre 2018) avait la charge d’une tienta de 3 vaches d’Alma Serena, accompagné par les élèves de l’École Adour Aficion.

Près de 400 personnes présentes pour voir ces jeunes pousses que sont Guillaume, Adrien, Tristan, Andoni et Jean le plus aguerri, défier et surtout se mesurer à ce bétail brave ne rechignant pas à aller  plein gaz à la pique de Laurent Langlois. Certes, ces vaches montrèrent quelques faiblesses mais n’oublions pas que nous ne sommes pas encore sortis de l’hiver.

Bravoure, noblesse, faiblesse, ce cocktail permit toutefois à Thomas de lidier profitablement ainsi qu’aux élèves, heureux de l’aubaine.

 

 

    Après-midi, 16h30. Devant un public abondant – tous n’avaient pas pris la route des plages – l’arène frisant le lleno, 6 Alma Serena bien présentés, costauds (trop?), aux comportements variés, nous firent comprendre que ce n’est juste que la reprise de la saison. Les automatismes sont à retrouver, les hésitations se multiplièrent, le rectangle de Magescq fit que tout ne tourna pas rond lors de ce premier atelier d’une longue temporada.

 

    Pas de temps mort,

                                                           Solalito

reçoit le premier au capote. Cet eral a du gaz, le jeune maestro banderille a mas, mais trop de coups de cape sont donnés par les péones. Brindis à sa peña Los del Sol et à son jeune président. Solal Calmet alterne les beaux gestes bien léchés et des passes plus heurtées. Le cornu plus âpre de la corne gauche, rugueux, finira par lorgner les bordures. Entière contraire et tombe le premier pavillon millésime 2019.

 

 

                                                    Yon Lamothe

brinde au public un colorado brocho aux coups de tête désordonnés. Après un bon tercio de bâtonnets, le bicho noble reste sur la défensive demandant de nombreuses sollicitations. Yon ne s’accorde pas vraiment et transmet peu. Oreille après une rapière tombée et de côté.

 

 

                                                   Guillermo García

a lui aussi beaucoup à apprendre mais il possède une belle plastique et égrène de beaux gestes. L’Alma Serena est plus lourd, freiné par sa faiblesse. Il est difficile de maintenir cet opposant au centre. Le Madrilène nous livre une belle série de naturelles avant d’être victime d’une voltereta sans conséquences. La faena est trop longue. Échec à la mort, un avis, salut.

 

    Le quatrième de la coursette fut selon moi, le dernier de la classe. Solal banderille de nouveau avec plus ou moins de bonheur. Le bicho se dégonfle vite regardant vers les burladeros à défaut de callejon. Guère de transmission malgré les efforts du torero. Nouvelle entière contraire, salut.

    

    Du mieux avec le cinquième noble qui montre de l’entrain, démarrant avant le toque. Beaucoup, beaucoup trop de passes, mais quelques bons muletazos avant que l’Alma Serena n’abdique, se réfugiant dans les bordures. Yon rencontre des difficultés pour placer le cornu avant une entière au 2e essai. Vuelta qui ne s’impose pas, certes la dernière avant Mugron où le Tarusate passera dans la division supérieure.

 

    Guillermo García hérite en conclusion d’un autre eral plein d’aspérités qui plonge goulument  dans le tissu, se retournant vivement. Le jeune espagnol manque d’autorité montrant malgré tout son courage et sa volonté. Il termine par deux bons muletazos. Échec aux aciers, deux avis, silence.

 

    Bref, je n’ai pas retrouvé lors de cette tarde, les qualités démontrées auparavant par les origines des pupilles des Bats Brothers.

    Soulignons un train d'arrastre sortant vraiment de l'ordinaire, atypique.

 

    Le prix "Bernard Ménard" du C.T. de Magescq au meilleur novillero est attribué à Solalito.

    Le prix de l’ACOSO ( organisateurs du Sud-Ouest) est partagé entre Solalito et Yon Lamothe.

 

                                                                                          Gilbert LAMARQUE

MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019
MAGESCQ. Dimanche 17 février 2019

Commenter cet article

christian 30300 19/02/2019 22:53

vivement d en revoir des toros

Lafaye 19/02/2019 20:18

Apparemment ce sont des « shire », horse shire... les anglais entrent dans l’arène

Cositas de toros 20/02/2019 08:31

Merci pour cet éclairage pertinent. Justement nous nous demandions...

BERNEDE 19/02/2019 16:56

Hola merci pour cette 1ère reseña de la temporada cher revistero et bravo au photographe le soleil était pas au rdv lol