Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PENTECÔTAVIC II

Publié le par Cositas de toros

PENTECÔTAVIC II

DIMANCHE 09 JUIN. 11H. CORRIDA CONCOURS

                  Stryke ! …

       Le sanctuaire gersois nous a permis, en cette matinée dominicale, de voir du toro, du toro qui pousse, du toro qui met les reins et qui emporte tout sur son passage, provoquant quelques chutes spectaculaires des groupes équestres : les castoreños ont volé… Preuve s’il en était besoin qu’il reste de la bravoure dans le campo.

    En piste, pour les combattre, trois belluaires : Rafael Rubio Luján "Rafaelillo", Domingo López Chaves et Alberto Lamelas.

 

                                                        Rafaelillo

entame la séance avec "Soriano" (5 ans ½), un beau gris de la ganaderia de Saltillo, initiateur du concours de stryke. Il sort en manso et ne se livre pas au capote de Rafaelillo. Malgré un premier tiers très mal administré par Juan José Esquivel Pèrez, il renverse la cavalerie à la première rencontre. Quelconque au deuxième tiers, il passe le troisième «sin pena ni gloria ». Il faut préciser que son opposant est resté sur le passage à droite, superficiel à gauche et laborieux aux aciers, entière caïda au 4ème essai. Silence.

 

Le chef de lidia du jour à continué avec "Judio". Le Pagès-Mailhan de 4 ans sort à contre piste, remate fort et montre très vite quelques signes de faiblesse. Trois rencontres avec le cheval, sans trop pousser pour un tercio de varas mal administré. Rien à signaler au deuxième (tiers), quant au troisième, rien non plus, mis à part le non investissement du Maestro qui en termine rapidement avec une lame dans le cou. Quelques sifflets.

 

                                            Domingo López Chaves

Voit "Matablanca" (quasi 6 ans), pensionnaire de La Quinta tout de noir vêtu, sortir du toril en marchant. Dès le premier contact il serre aux planches et, avec professionnalisme, D.L.C. l’amène au centre. Le tercio de piques est donné par Tito Sandoval qui, à la première rencontre, arrive  à contenir la charge au début, mais fini par « se faire remuer » jusqu’à la chute. A la seconde le toro est mis en place au centre et, malgré un départ tardif, la rencontre se fait en mode stryke, les cornes sous l’estribo, les reins creusés, et… deuxième batacazo. Il est remis en place pour une troisième rencontre une nouvelle fois puissante. Tito sort sous les applaudissements. Suivent deux grandes paires de banderilles de Yvan Garcia puis, D.L.C. lui donne une faena essentiellement droitière, côté où le toro sert le mieux en mettant le museau au ras du sable vicois. Le tout se termine par une grande épée delanterita. Après avoir entendu un avis, il promène l’oreille autour du ruedo suivant de près la vuelta al ruedo de son adversaire. Beau moment de tauromachie.

"Corchaíto" de Flor de Jara (5 ans ½) sort en cinquième, petite sortie où, une fois de plus Domingo nous fait montre de son sens de la lidia. Le premier tiers, malgré une bonne première où il renverse la cavalerie, reste quelconque avec deux autres piques mal données. Après un second tercio anodin, le toro arrive à la muleta en marchant. S’ensuit une faena sans émotion qui va très rapidement à menos. Entière plate mais engagée pour en terminer.

 

                                                 Alberto Lamelas

se confronte à une véritable estampe de toro. En effet, "Excitado" est un Partido de Resina bien dans le type Pablo Romero. Sortie froide, trotteur, difficile à fixer. Face au cheval, il n’est pas convainquant en trois rencontres bien données. Malgré qu’il charge avec alegria, il ne pousse pas et sort seul de la dernière. Il se comporte assez bien au deuxième tiers raccompagnant les banderilleros jusqu’aux planches, mais, au drapelet, il reste inconstant dans ses charges et dans la hauteur de sa tête, et, malgré les conseils avisés de Tomas Campuzano, Alberto n’arrive pas à régler le problème et les charges se raccourcissent très rapidement. Entière au deuxième essai et, après une série de descabellos où il a entendu l’avis, il vient saluer et s’octroie une vuelta.

Pour terminer, "Joterito ", Los Maños, est crédité d’une sortie intéressante, il remate aux planches, réactif aux appels du « péonage », il rentre de suite dans le capote d’Alberto pour la plus belle série de véroniques de la matinée. Las le tercio de piques est très en dessous de ce que l’on attendait. Trois rencontres avec de mauvaises mises en suerte où il se défend en faisant sonner l’étrier, sans pousser, sortant seul de la première. Un tercio de banderilles très quelconque précède le dernier tiers où le toro va faire la faena. C’est lui qui donne le rythme, répétant sans cesse des deux côtés, rythme qu’Alberto ne contrôle pas. Mise à mort laborieuse, entière basse à la 4ème tentative. Quelques applaudissements.

 

Arènes Joseph-Fourniol dimanche 9 juin 11h.

¾ d’entrées, beau temps accompagné d’une brise légère.

6 toros de : Saltillo, La quinta, Partido de Resina, Pagès-Mailhan, Flor de Jara et Los Maños

19 piques.

Pour :

Rafaelillo : Avis et silence, quelques sifflets.

Domingo López Chaves : Oreille et applaudissements. 

Alberto Lamelas : Vuelta et silence.

 

Patrick SOUX.

 

 

 

 

 

 

PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II
PENTECÔTAVIC II

Commenter cet article