Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2

Publié le par Cositas de toros

DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2

Pèlerinage de la Sent Bertomiu, suite.

 

      Toujours aussi long est le chemin, peut être un peu moins poussiéreux, mais c’est avec un esprit de revanche que nous le refaisons ce jour.

Pour célébrer leur centenaire, l’organisation nous propose une novillada concours avec des ganaderias ayant déjà foulé le sable des arènes Roland-Portalier avec bonheur.

Juan Carlos Carballo affronte un Raso de Portillo (Santa Coloma) et un Pablo Mayoral (Santa Coloma), José Cabrera, un Prieto de la Cal (Veragua) et un Los Maños (Santa Coloma) et enfin Cristóbal Reyes, un Valdellan (Santa Coloma) et un Raso de Portillo en substitution du Pio Tabernero prévu et blessé au débarquement.

 

Et revanche il y eut…

Nous avons assisté à une novillada entretenue, un bon moment taurin. Les novillos tous bien dans le type de leur encaste ont été présents (meilleurs les 1,2 et5) et ont trouvé face à eux des novilleros motivés et techniques.

                                            Juan Carlos Carballo

 

reçoit le Raso de Portillo avec un carré de véroniques de bonne facture. Après un premier tiers où le novillo ne brille pas, un passage aux banderilles d’un bon niveau, il essaye de mettre son adversaire en valeur en le citant de loin, en lui laissant du temps entre deux séries. Il lie quelques séries de bon niveau de la dextre, à senestre c’est plus délicat et ça se complique. Difficultés à cadrer l’animal, entière en place, avis et descabello. Une petite pétition monte et l’oreille tombe.

 

Le Pablo Mayoral, un manso, fait une sortie réservée, c’est un cérébral, il réfléchit. Inexistant et gratteur aux piques en deux rencontres. A la muleta, il garde la tête haute et JCC ne lui baissera jamais la flanelle. Quelques attitudes pueblerinas en final de trasteo où il aura visité le ruedo parentissois. Entière contraire et tombée, comme le silence qui s’en suit sur les gradins.

 

                                                      José Cabrera

 

tombe en premier sur un Prieto de la Cal trotteur, mal piqué, le novillo met les reins sur les deux rencontres prises avec alegria. José prend en charge les bâtonnets qu’il pose avec aisance. A la muleta, sa grosse envie et son investissement ne seront pas suffisant. Il alterne les deux bords sans succès. Entière au deuxième essai et quelques descabellos. Palmas.

 

Son second, "Segoviano" n°14 né en févier 2016, novillo de Los Maños, sera le novillo de l’après-midi voire peut être même celui de la temporada. Il a été complet dans tous les secteurs, depuis la sortie jusqu’à la mise à mort et a trouvé en face de lui un novillero qui n’est pas passé à côté faisant preuve d’envie et d’intelligence en raccourcissant le combat au moment où le fallait. Les trois entrées a matar le privent sûrement de deux pavillons qu’il aurait mérités. Vuelta au toro et vuelta au torero qu’il partage avec la fille du ganadero.

 

                                                   Cristóbal Reyes

 

arrive à maîtriser la sortie vive de son Valdellan et lui pose quelques véroniques en gagnant les terrains du centre. Après un mauvais tercio de piques durant lequel le novillo ne se livre pas, Cristóbal pose les banderilles plutôt bien. Le troisième tiers est entamé à genoux jusqu’à la bousculade. L’animal rentre très vite en querencia aux portes du paseo et, c’est dans ce terrain que le torero sera contraint de lui servir quelques séries méritoires. Entière engagée pour en terminer, avis, descabellos et salut aux tablas.

 

Dernier de l’envoi, le sobrero de Raso de Portillo fait une sortie « tristounette » sans se livrer au capote. Mal piqué, il est "banderillé" par la cuadrilla. Début du travail de muleta (à l’ancienne, montera vissée sur la tête) par le bas vers le centre. De bonnes séries à droite mais les charges se raccourcissent très vite. A gauche Cristóbal se croise et finit par lui tirer quelques naturelles une par une avant qu’il ne s’arrête. Nouvelle épée entière efficace avec un très gros engagement, petite pétition et oreille octroyée par le palco.

 

Arènes Roland-Portalier, remplies aux 4/5.

Paseo retardé de dix minutes (!!!), temps couvert, température un peu fraîche.

Juan Carlos Carballo : Avis avant oreille et silence.

José Cabrera : Palmas et vuelta.

Cristóbal Reyes : Avis avant salut, oreille.

Présidence : Bernard Sicet.

 

Patrick SOUX

 

DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2
DIMANCHE 11 AOÛT, PARENTIS 2

Commenter cet article