Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SAINT-PERDON. Dimanche 25 août

Publié le par Cositas de toros

SAINT-PERDON. Dimanche 25 août

 

La matinale

 

 

     Dix ans, dix ans que les novilladas des fêtes de Saint-Perdon sont délocalisées au Plumaçon.

 

 

Journée de commémoration, mais également journée du souvenir, de l’émotion, suite à la disparition prématurée de Jean-Louis Courtade en ce début d’année, amoureux par-dessus tout des Contreras à la devise rose et verte de la finca Wellington.

La Peña La Muleta lui rend hommage avec un dépôt d’un bouquet en su sitio au Plumaçon, sitio dont il était le locataire depuis bon nombre d’années puis, par une minute d’applaudissements à la fin du paseo.

Au cours de ces dix années d’exil montois, l’élevage de Baltasar Ibán a fait, quatre années durant, le bonheur de l’organisation saint-perdonnaise et des aficionados. C’est donc tout naturellement qu’elle se devait d’être à l’honneur en ce jour.

 

C’est devant une assemblée malheureusement très confidentielle (mais où sont passés les aficionados a los toros ?) que sont sortis les quatre "Ibanes". Un lot à la hauteur de la réputation de cet élevage, d’un trapío respectable, des armures parfois commodes mais, mobiles, de la caste, de la race et aussi de la noblesse qu’il fallait aller chercher.

Face à eux, deux novilleros qui avaient beaucoup à prouver suite aux échecs respectifs de leurs dernières sorties.

 

                                                 Héctor Gutiérrez

se retrouve face à "Mejicano" (1) qui "remate" fort, beau capoteo terminé en reculant. Bonne première arrancada au premier rendez-vous avec la cavalerie, la seconde est moins intense. Début de faena harmonieux, des séries correctes des deux mains jusqu’au moment où il trébuche à la tête du novillo. Repris au sol, il repart au combat mais "Mejicano" s’est avisé, baisse de rythme et finit aux planches. Une demi-lame portée avec engagement et le novillo lutte avant de tomber. Petite pétition, oreillette gentillette.

"Barberito" (3) fait une bonne sortie et Héctor lui sert un capoteo plus dominateur. Face au piquero, il prend une première ration forte, puissante, il met les reins et renverse la pièce montée. Mis en place pour une seconde, il part avec alegria, hélas, elle sera vengeresse. "Barberito" arrive au drapelet avec beaucoup de poder, pressé qu’il est d’en découdre. Las, là où il aurait fallu de la domination, avancer la jambe, baisser la muleta et s’imposer, l’opposition piétonne a failli. Hormis quelques derechazos isolés, il n’y a pas grand-chose à retenir de son trasteo, allongé au-delà du raisonnable, qui finit en « torchonnade ». Entière delantera et silence.

 

                                                   Yon Lamothe,

"Santanero" (2) fait également une bonne sortie. Yon lui sert un capoteo pauvre au cours duquel il perd du terrain. Au premier tiers, la première rencontre est forte, il reste collé au cheval malgré une pique trasera et rectifiée. La seconde est moins intense, les étriers sonnent. Mathieu Guillon salut au deuxième tiers après deux belles poses dont une supérieure. Brindis à Romain Laborde et Yon entame de belle façon avec deux séries de naturelles toujours entachées par ses éternels trois petits pas de replacement qui empêchent de lier. A la dextre, le novillo proteste, accroche la muleta et rien ne va plus. Une épée entière en arrière et plate suivie d’une kyrielle de descabellos auront raison de "Santanero" après que le premier avis ait sonné. Silence.

Pour en terminer, un autre "Santanero" (4) sort des chiqueros "remate" violemment et arrache le capote au premier passage. Autant dire que son capoteo fut prudent et hésitant. Face à la cavalerie, le novillo se venge d’une première vilaine pique en renversant le binôme. La seconde rencontre sera du même tonneau, batacazo en moins. Yon s’avance au centre de la piste, "brinde" au conclave et entame un trasteo toujours hésitant. Il cherche le terrain, le sitio et la bonne hauteur de muleta. Il a du mal à trouver le tout. Ne ressort de sa faena qu’une petite série de la main droite. Pinchazo hondo et… le toro tombe et sans essayer de le relever, il laisse le soin à son peon de le "puntiller". Des gradins, monte une pétition improbable et le président accorde l’oreille demandée… Nouvelle oreillette gentillette.

Novillada intéressante et entretenue pour l’aficionado a los toros avec des novilleros qui ont été très en dessous de leurs opposants. A mettre à leur crédit, l’élégance dont ils ont fait preuve en laissant chacun faire un quite à José Antonio Pinto, le sobresaliente de service, ce dont il s’est acquitté avec élégance.

 

La seule récompense méritée en cette matinale aurait été, à minima, le salut du mayoral, non seulement au regard du lot présenté ce jour, mais également en souvenir de ceux passés. Il est vraiment dommageable que personne n’y ait songé…

La présidence faite d’amis très proches et ancien collègue de Jean-Louis a été un hommage supplémentaire et discret de la Peña, dans ces conditions particulières sa gentillesse excessive peut être acceptable.

 

 

Arènes du Plumaçon, 11h (pas de retard au paseo) le temps se dégageant progressivement.

4 novillos de Baltasar Ibán, bien présentés pour :

Héctor Gutiérrez : oreille et silence.

Yon Lamothe : Avis et silence et oreille.

Cavalerie Bonijol, souvent malmenée.

Président : Victor Bernadet.

 

Patrick SOUX

 

SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août
SAINT-PERDON. Dimanche 25 août

Commenter cet article