Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SAMADET. Samedi 26 Octobre.

Publié le par Cositas de toros

SAMADET. Samedi 26 Octobre.

Festival caritatif

 

    Ce festival était donné, comme les trois précédents, en faveur du service pédiatrie de l’hôpital montois.

D’un très bon niveau sur le plan taurin, il est fort dommageable que les entrées soient restées trop confidentielles, très en dessous de l’investissement des organisateurs. Pour soutenir une bonne action, la plupart des organisateurs et peñas voisines (et amies ?) ont pointé aux abonnés absents.

La Peña Al Violin et Marc Serrano avaient pourtant bien fait les choses en nous proposant un cartel inédit, permettant à l’aficionado de découvrir quelques toreros et d’en revoir d’autres, loin, très loin des carteles habituels « copié collé ».

Les novillos, correctement présentés pour ce type de spectacle, étaient offerts par les ganaderos : Gallon, Jean-Marie Raymond, Cuillé (2), Jean-Louis Darré et Tardieu.

 

A l’issu du paseo, une minute de recueillement fut observée en mémoire du ganadero landais Pierre Bats récemment disparu. Serge Dupouy prit ensuite la parole pour encourager la défense de nos traditions, le tout conclu par la Marseillaise, entonnée par la Peña Al Violin.

 

Le festival peut commencer. A tout seigneur, tout honneur. Le coorganisateur de la tarde prend en charge le premier novillo.

 

                                                   Marc Serrano

reçoit le petit novillo de Gallon par de belles véroniques. Faible et sans charge, le maestro doit se contenter d’une faena homéopathique, appropriée à l’indigence de son adversaire. Demie au deuxième essai.

 

                                                   José Mauricio,

mexicain inconnu en Europe, débute par une série de véroniques face au Virgen María. Mansote sous le fer, il garde assez de force pour aller au bout d’une faena ambidextre de bon aloi, qui aurait mérité plus de dominio. Une entière verticale en termine avec ce novillo qui finit boca cerrada.

 

                                                   Esaü Fernandez

n’a rien perdu de ses attitudes de novillero. Il reçoit le premier Cuillé à porta gayola et enchaîne avec des véroniques posées. Le novillo s’échauffe sous le fer et prend une belle ration à caballo levantado. Fin de l’histoire. Hormis quelques derechazos isolés, la faiblesse de son opposant l’oblige à conclure d’une entière tombée.

 

                                                          Filiberto

est opposé au deuxième novillo de Cuillé qui montre quelques signes de faiblesse lors de l’entame par véroniques. Il prend une longue pique sans trop s’employer mais, dans le deuxième tercio, fait preuve de bravoure en poursuivant les piétons. Il débute sa faena à genoux, puis, il laisse du temps au toro. Il cite de loin l’animal qui vient franchement sur les deux rives mais, baisse de régime en fin de parcours. Manoletinas finales avant 2/3 de lame tombée sans s’engager, après pinchazo.

 

                                           Hector Gabriel Ferrera

Cet autre mexicain, inconnu, voit sortir des chiqueros un Astarac très bien présenté montrant des signes de mansedumbre. Il galope contre les planches, barbeando, refusant les capotes qu’on lui présente. Hector finit par l’intéresser avec une paire de véroniques. Pas très présent au matelas, il coupe le terrain des banderilleros. Le Maestro a le mérite d’apprendre au pensionnaire du « Cantaou » à mettre la tête dans sa muleta, des deux côtés. Il termine son agréable trasteo par une série de naturelles de face avant d’en terminer par une entière delanterita y caídita. Le novillo sera honoré d’une vuelta posthume (!).

 

                                                Alejandro Marcos

a été sans conteste le torero le plus élégant de la tarde. Il reçoit le Tardieu par des véroniques basses, genoux fléchis du plus bel effet. Quite por chicuelinas allurées après mono pique anodine. Son trasteo sera élégant sur les deux rives, mais la faiblesse du novillo fait que le tout manque de transmission. Entière engagée delanterita, longue d’effet l’obligeant à une conclusion difficile avec le verdugo.

 

Rendez-vous est pris pour l’an prochain, il y aura toujours des enfants en attente, et, un grand bravo aux organisateurs.

 

Arènes de Samadet. Grand beau temps, température estivale, trop petite entrée.

6 novillos des frères Gallon, Virgen María, Cuillé (3ème et 4ème), Astarac et Tardieu frères pour :

Marc Serrano, une oreille.

José Mauricio, deux oreilles.

Esaü Fernandez, une oreille.

Filiberto, deux oreilles.

Hector Gabriel Ferrera, deux oreilles et vuelta en compagnie de Jean-Louis Darré.

Alejandro Marcos, une oreille.

Vuelta al ruedo pour le novillo de l’Astarac.

Présidence très gentille de Pierre Vidal.

 

Patrick Soux

 

 

SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.
SAMADET. Samedi 26 Octobre.

Commenter cet article