Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pérégrinations andalouses III

Publié le par Cositas de toros

"Fuen La Higuera", Palma del Rio (Cordoue), 26 janvier 2022

     La Quinta

 

Reportage photos : Chantal Lafaye, G. Lamarque

 

            Les terres autour de Palma del Rio baignées par le Guadalquivir et le Genil sont couvertes d’une riche végétation où dans les champs fertiles sont cultivés agrumes, légumes, asperges, coton…

 

 

     La finca est accueillante, ... 

 

 

 

     ... les infrastructures sont nombreuses, l'arène de tienta magnifique flanquée d'une terrasse et d'un pavillon permettant de suivre les évènements à l'abri des intempéries, les peintures rutilantes.

 

A gauche l'arène, en bas le salon et l'escalier montant à la terrasse et au pavillon

 

 

     

     Álvaro Martínez Conradi père et fils, Álvaro l'aîné et Pepe le cadet, possèdent le fer double C qui avait été fondé par son ancêtre Carlos Conradi en 1884 avec la quasi totalité du bétail de González Nandín, après avoir été acquis par de nombreux autres propriétaires tout au long du XXe siècle. C’est en 1992 que Martínez Conradi achète les droits de ce vieux fer, lui transférant le troupeau de La Quinta qu’il a formé en 1987 avec des vaches et sementales de Joaquín Buendía (pur Saltillo-Santacoloma). À force de travail, les bons résultats se sont multipliés comblant l’aficionado.

 

Alvaro père et fils, ayer
Alvaro, hoy

     

     Concernant les années depuis 2010, notons le grand succès en 2013 à Istres où Juan Bautista a gracié "Golosino". À Arles, le même Juan Bautista coupe la queue de "Palomino" et Thomas Dufau gracie "Estornino" à Châteaurenard. En 2019 à Gijón, La Quinta reçoit le Prix du Toro le plus brave de la Feria. Les novillos se comportent fort bien à Roquefort en 2019 et 2021, (liste non exhaustive).

     Six ans après avoir gracié "Golosino", Juan Bautista a acheté un lot de vaches du fer de La Quinta. Ce nouvel élevage installé à La Chassagne se nomme "La Golosina", bien évidemment.

     Les critiques taurins du Sud-Ouest réunis à Aire-sur-l’Adour, le 17 octobre 2021, ont décerné le prix du meilleur lot de toros lidiés dans le Sud-Ouest, à la ganaderia à la devise rouge et jaune, corrida combattue le 14 août à Dax.

     ... autres prix dans le salon :

 

     Ne paissent à Fuen La Higuera que les toros. Les vaches sont dans les propriétés Fuente Merino à Lora del Rio (Séville) et El Molino à Constantina (Séville). Autre finca El Turuñuelo-Majadas Altas à Peñaflor (Séville).

     Pour mémoire, l'un des plus beaux cartels de la San Isidro 2022 : les toros de La Quinta pour Morante, El Juli et Pablo Aguado.

 

 

     Nous avons assisté dans la soirée, à une tienta de 6 vaches où seule la dernière sera conservée.

 

   

      Une multitude de jeunes apprentis avec autant de muletas étaient au rendez-vous pour, peut-être quelques passes. Ont "tienté" : Román, Daniel Crespo et le jeune sévillan dynastique, Manolo Vázquez qui n’est autre que le petit-fils du "Magicien de San Bernardo", Manuel Vázquez Garcés "Manolo Vázquez", décédé le 14 avril 2005 à Séville. Dynastique car, le jeune novillero Manuel Vázquez Rodríguez-Toajas est le fils de Manuel Vázquez Gago, petit-fils également de Andrés Gago, petit-neveu de Pepe Luis Vázquez et neveu de Pepe Luis Vázquez Silva !

Román
Daniel Crespo
Manolo Vázquez
Le mayoral gardien de la porte
Alvaro au balcon
Pepe à la pique

 

     Un bel accueil, une propriété splendide, un salon de réception somptueux,

 

   

     les cercados entourés de murs de pierre mais, hélas pour la photo, les fundas !

                                                         

 

     Prochaine destination, là où nous mènera le vent.

                                                                    Gilbert Lamarque

 

 

Voir les commentaires

Pérégrinations andalouses II

Publié le par Cositas de toros

"Garcisobaco",  Algar (Cadix) le 25 janvier 2022

     Santiago Domecq Bohórquez

 

Reportage photos : Chantal Lafaye, G. Lamarque

 

 

     C’est à la finca Garcisobaco située dans le parc naturel de Los Alcornocales (Cadix) que nous avions rendez-vous avec Santiago Domecq Bohórquez.

 

   

      Los Alcornocales est un véritable bastion montagneux tout près de la côte et les vents marins recouvrent souvent les forêts sous un épais brouillard. La route CA-5221 est tortueuse, étroite et nous flirtons avec les canutos, ces ravins étroits et profonds où coulent des rivières. C’est aussi, plus bas, un pays d’embalses, d’immenses bassins, véritables lacs-réservoirs.

 

   

      Après avoir traversé le joli village d’Algar qui fait partie de la Route des Villages Blancs, l’entrée de Garcisobaco s’offre, plus loin, à quelques lieues, sous les frondaisons.

 

     

     Santiago Domecq Bohórquez, fils unique de Jaime Domecq Ybarra, décédé en 2007, est devenu en 1983, le ganadero du fer au D couronné, celui du Marquis, son aïeul, acheté aux frères Nuñez

Dans la famille Bohórquez, on a pour habitude d’élever du Murube. Santiago, lui, soigne des bêtes de sang Domecq. Dans le giron de la famille Domecq, le fer de Santiago connaît pas mal de succès. Feria de Dax 2018, "Lebrero" est indulté entre les mains de Ginés Marín. Séville 2019, "Aperador" est honoré d'une vuelta al ruedo et en 2021, Roca Rey coupe la queue symbolique de "Cautivo" à Algésiras. Il y eut d'autres succès antérieurs.

 

 

 

 

 

Mayoral, Pedro Gómez

 

 

 

 

 

 

La plus vieille mais toujours mère

 

 

 

 

Semental

 

 

 

 

 

 

 

 

   

      Le rio Majaceite, connu aussi sous le nom de Guadalcacín forme des embalses, l’un d’eux, en bas des terres de la ganaderia inonde cette partie du campo au printemps.

                                                                  Gilbert Lamarque

Voir les commentaires

TOROS

Publié le par Cositas de toros

 

Voir les commentaires

Des euros et des heureux

Publié le par Cositas de toros

Communiqués

 

     Samedi 29 janvier, le matador nîmois Marc Serrano a tienté deux vaches de la ganaderia landaise Alma Serena.

 

 

 

            A l'issue du tentadero, un chèque de 2.350 euros a été remis à Nicole Brousse, présidente de l’association de pédiatrie de l’Hôpital de Mont-de-Marsan. Ce chèque s’ajoute aux 5.643,60 euros récoltés lors de la tombola organisée en 2021 par Cédric Luciano avec l’aide de ses amis aficionados de l’équipe des « Ambassadeurs ». C’est donc la somme magnifique de 7.993,60 euros, ni plus, ni moins, qui a été remise à Mme Brousse afin de réaliser le rêve des enfants hospitalisés.

Marc Serrano explique : « Cette somme est le cumul de l’argent récolté lors de la tombola mais aussi de l’argent que divers partenaires ont souhaité verser directement aux enfants. Il est extraordinaire de pouvoir remettre une somme aussi importante à l’issue du festival de Samadet 2021 qui a connu un franc succès malgré beaucoup d’aléas. Je remercie toutes les personnes qui ont participé à cette réussite ». Interrogé sur l’avenir du festival qu’il a créé dans le Sud-Est puis organisé dans le Sud-Ouest, Marc Serrano précise : « À ce jour, j’attends toujours de recevoir des précisions sur les comptes du festival, de la part du président de la Peña al Violin, afin de pouvoir les finaliser. Vivement l’édition 2022 qui promet de belles surprises, notre action continue pour les enfants. »

Marc Serrano, qui est à l’origine de cette action caritative, a remis le chèque en présence des partenaires : Fabien Agnel et Frédéric Dessans, des ganaderos Guillaume Bats et Philippe Bats qui ont offert un toro, des subalternes Laurent Langlois et Julien Dusseing « El Santo » qui ont toréé bénévolement pour le festival 2021 et des «Ambassadeurs » de la tombola.

------------

      Fiesta campera du CT Marc Serrano, dimanche 30 janvier.

 

 

               « Malgré le mistral violent et glacial qui soufflait dimanche dernier sur " Badon", le domaine de Dominique Cuillé, une grosse centaine de personnes s'était réunie autour de Marc à l'invitation de notre Club Taurin. Le diestro Nîmois a toréé un excellent novillo de Las Dos Hermanas, un des fers de la famille Laugier. Un astado bien fait de pelage noir et portant le n°102. Malgré ce satané vent, Marc a malgré tout profité des bonnes et franches charges de ce novillo. Marc nous gratifiant de muletazos de belle qualité dans une faena essentiellement droitière, on le comprendra aisément. Vu le contexte, nous avons préféré ne pas sortir le second novillo. Pas question de faire prendre le moindre risque à Marco et sa cuadrilla. Le maestro expliquant le pourquoi de cette décision ce qui ne soulevât aucun problème, tout le monde comprenant parfaitement la situation. Ce novillo devrait être lidié  jeudi, si le temps le permet.

L’apéritif se prolongea fort tard, le repas fut des plus sympas et les discussions autour de Marc allèrent bon train… Quant à la tombola et ses 19 lots, elle fut tirée dans une belle ambiance ».

Notre Club Taurin remercie toutes les personnes présentes lors de cette fiesta campera.



 

Voir les commentaires

Pérégrinations andalouses I

Publié le par Cositas de toros

Puebla del Rio, le 24 janvier 2022

       Visite chez Diego Ventura

 

Reportage photos : Chantal Lafaye, G. Lamarque

 

     

 

Pareja insolite

 

De la porcelaine ?

 

 

Vainqueur aussi en 2011

 

La relève... à pied

 

... et à cheval !

 

 

 

 

 

 

 

Hommage de Puebla del Rio

 

Diego et son toro d'alternative

 

 

Après la douche

 

 

 

                                Diego Ventura, un passionné sympathique, une belle petite famille, une douzaine d'employés attentionnés, une finca luxueuse, des infrastructures et une propriété majestueuses.

     La ville de Puebla del Rio a nommé Diego, "fils adoptif de la ville", lui qui est arrivé de Lisbonne à l'âge de trois mois.

     Il participe avec Morante, autre enfant de La Puebla, à de nombreux festivals caritatifs, aidant également plusieurs associations.

     Una figura del rejoneo muy generosa !

                                                                 Gilbert Lamarque

Voir les commentaires