Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MUGRON, PÃQUES TAURINES

Publié le par Cositas de toros

 

 

Chers amis et aficionados

 

     La Peña Taurine Mugronnaise a le plaisir de vous présenter le programme des Pâques Taurines 2022.

 

Dimanche 17 avril dès 19h30, salle des arènes. Bar y tapas – ambiance bodega avec la banda Los Escapateros.

 

Lundi 18 avril

9h : casse-croûte, salle des arènes

11h : novillada non piquée avec 3 erales d’Alma Serena pour Tristan BARROSO et Andoni Verdejo.

Esplanade des arènes, concert de la banda Los Escapateros. Bar y tapas – exposition taurine par Antonin LUCQ.

13h : Place des arènes, repas de l’afición à 18€

15h : démonstration taurine gratuite "Quite y capote" par Denis LABARTHE

16h30 : novillada piquée, 6 novillos de José CRUZ pour Yon LAMOTHE, Jorge MARTÍNEZ, SOLALITO.

 

 

 

     Spectacles gratuits pour les moins de 16 ans accompagnés d’un adulte et sur présentation de la carte d’identité aux guichets et aux portes.

Tarif jeune : 50 places disponibles pour les jeunes de 16 à 22 ans à demi-tarif uniquement sur réservation.

Forfait spécial journée comprenant le repas à 18€, votre billet pour la novillada piquée et le billet de la novillada non piquée à 5€ au lieu de 10€ uniquement sur réservation. La réservation démarre le samedi 9 avril jusqu’au samedi 16 avril inclus au local de la peña, 2 place de la Laïcité de 10h à 12h30 et 15h à 18h30. Tel. O5 58 97 74 45

 

Amitiés taurines

     Les présidents : Nicolas GAMARDES – Romain LAFITTE TROUQUE

Tel. 00 33 (0) 58 97 74 45 – E-mail : pena-taurine-mugronnaise@wanadoo.fr

Peña TaurineMugronnaise – 2 Place de la Laïcité – 40250 MUGRON

 

         (communiqué)

Voir les commentaires

GARLIN AUX TISONS...

Publié le par Cositas de toros

          GARLIN

 

Dimanche 3 avril 2022

 

Photos : Frédéric Martinez

 

 

              Le moment est peut-être venu de tourner la page Pedraza qui galope dans le ruedo des arènes de la Porte de Béarn depuis 2013.

     À propos de porte, SVP, laissez-la fermée ! Il faisait un froid de gueux, le soleil trop faible pour lutter.

     Ah, ces toros qui sortent de l’hiver… ! vous dirons certains. Oui, possible, mais ce lot ressemblait plutôt à un desecho de tienta (j’exagère... un peu).

     Huit Pedraza de Yeltes formant un ensemble hétérogène de trapío, le quatrième lourd, certains charpentés, les autres plus fins, hétérogène de robes, sympa cette variété, quasiment homogène d’armures, bizcos dans l’ensemble, peu braves et nobles à des degrés divers (d’hiver ?), nés, pour ceux combattus l’après-midi entre septembre 2018 ("Porteño") et mars 2019 ("Boredor" et "Pomposito"). De comportements variés, le lot manquant de race, transmettant peu, offrit une tarde manquant de ce piquant qui, seul, nous aurait réchauffés.

 

     La fiesta campera matinale fut un épisode bien dur pour Santana Claros et Tristán. Le premier Pedraza armé court subit un knock down après un remate, sembla-t’il anodin au burladero. Le colorado fut changé par le sobrero d’Alma Serena "Paradoro", bien fait, astifino, vif mais compliqué. La faena ira a menos. Entière de côté d’Antonio, mort longue. Salut au centre.

     L’Arlésien Tristán reçut le 49, negro, premier bizco de la journée, par un bon capoteo. La suite s’avéra des plus laborieuses. Désarmé sur une naturelle, Tristan Espigue subira une voltereta avec, cadeau supplémentaire, un puntazo. Nombreux hachazos assassins. Entière, deux descabellos, palmas.

 

     354 voix contre 259, le Malagueño, 28 ans en mars est qualifié pour la novillada. 613 votants, sachant que beaucoup n’ont pas voté – difficile de choisir – bon entraînement pour les 10 et 24 avril !

 

     16h15, un second sobrero dépêché d’Alma Serena débarque.

     La cuadra Heyral, dispersée par le Covid, avait été remplacée illico presto par celle d’Alain Bonijol.  

 

 

     Les arènes sont bien garnies à 16h30, quelques places libres – les pleutres ont renoncé sous la froidure – comme au repas des 3 garbures où la Landaise se révéla la plus goûteuse, n’en déplaise à nos amis béarnais et gersois. Nous avons déploré le manque de viande… un bon morceau de camagnon, de confit… ¡se faltan!

     La viande, par contre, ne manqua pas sur le sable mais la sauce pour la liaison fut plutôt parcimonieuse.

 

 

     Antonio Santana Claros se montra varié à la cape devant le 55 "Pomposito", colorado, rencontrant la cavalerie par deux fois. Bon tercio de banderilles clair et rapide par le trio El Santo, Mathieu Guillon et Manolito de los Reyes. Une faena brève aussi, avec un minimum de derechazos et un torrent de naturelles. Le Pedraza n’humilie pas et manque de transmission. Demie en place qui ne suffit pas. Silence.

"Porteño" n° 6

     Le 4 "Porteño" applaudi à sa sortie car le plus imposant, negro salpicado bragado corrido – je vous renvoie aux encyclopédies - montra très vite des signes de faiblesse après une bonne pique de Jean-Loup Aillet. Aurait-il "tapé" dans les soupières ? Bref, la locomotive manqua de vapeur, pas méchant pour deux roubles, du volume mais peu de race. Échec aux aciers, salut au centre après deux avis.

 

 

     Isaac Fonseca, tout mexicain qu’il est, se montra très sobre. Avec le 18 "Niñero", negro liston, après de belles chicuelinas mains basses, Isaac s’imposa au centre avec de belles séries mais sans peser véritablement sur le cornu. Entière contraire et plate, descabello, avis, oreille.

     Le 32 "Mirante", colorado, bizco, le "meilleur", envoya au sol le piquero, manqua de fond sur les bonnes séries du sud-américain avant une bonne épée qui libéra généreusement deux pavillons.

 

     Sergio Rodríguez, natif de Navas del Marqués (Ávila), avait été vu à Arzacq le 23 février 2020. Sept novilladas à son actif en 2021. Avec le 15 "Boredor", negro mulato, légèrement bizco, il se montra sûr à la cape et emprunté au premier tiers. Quite de Santana Claros. Sergio débuta à genoux par … un désarmé, prit la muleta main droite… désarmé. Sans sitio, il improvise et sèche devant les difficultés, avis après deux tentatives à l’épée, silence. Le 38 "Medicito" boucle l’après-midi, ce castaño est lui aussi bizco. Certainement le meilleur sous le peto, il dévoile de la faiblesse manquant de charge et ne transmet rien.

     Le jeune torero à la belle ceinture, après plusieurs séries de bonne facture, subit une voltereta par excès de confiance et tua d’une demie et d’un descabello, oreille.

 

    Si la seconde partie de la tarde dégagea plus d’intérêt, il n’en reste pas moins que nous sommes restés sur notre faim… encore une histoire de viande et de garbure sans doute !

     Ne jetons pas l’opprobre sur nos amis garlinois, nous en voulons aux frères Uranga. Arrêtons de nous complaire dans ce qui deviendra la médiocrité.

 

   

 Le second de l’escalafón novilleril 2021, le plus aguerri se présentait sur le sol français à 24 ans après avoir été vainqueur de nombreuses finales dans les divers circuits de la temporada passée. Triomphateur de la tarde, logiquement il fut déclaré vainqueur du Prix Jean-Ducos.

     Présidence : Don Zocato.

Mimi vous salue bien

     Puis, les ours dévalèrent des côteaux du Vic-Bilh et s'emparèrent de la bastide...                                                            

                                                           Gilbert Lamarque

 

Voir les commentaires

NOTICIAS DE ESPAÑA

Publié le par Cositas de toros

JESÚS MEJÍAS

Maurin 2015 © Sud Ouest

 

     Après plusieurs succès en novillada sans picadors – en août 2015, il était triomphateur de la première novillada non piquée de Maurin et vainqueur en 2016 du Trophée Val d’Adour mis en jeu par les cinq arènes du Sud-Ouest : Aignan, Castelnau-Rivière-Basse, Maubourguet, Plaisance et Riscle – , on ne le vit quasiment pas en France comme novillero en piquée. Il avait débuté dans cette catégorie en avril 2017 à Cenicientos (Madrid). Douze novilladas pour son compte lors de la temporada 2019. Il prend l’alternative à 21 ans le 18 septembre à Torralba de Calatrava (Ciudad Real). Il coupe trois oreilles aux toros de Las Monjas.

Aujourd’hui, le Toledano a décidé de laisser l’or pour l’argent. Il rejoint la liste des peones. Combien sont-ils au lendemain de leur doctorat à quitter l’or pour le "péonage" ou simplement quitter la profession ?

 

NAVALAGAMELLA

 

     Qui connaît Navalagamella ? Perchée à plus de 700 m d’altitude dans la Communauté de Madrid, la petite ville de moins de 3 000 habitants va, après plusieurs années d’absence (2009), renouer avec la tauromachie. Le 7 mai, une novillada non piquée verra le jour à l’occasion de ses fêtes en l’honneur de San Miguel Arcángel. Six erales de Ángel Luis Peña seront combattus par Marcos Rufo, Javier Adán et Juan Saavedra, élèves de l’école taurine de Navas del Rey.

     Encore une arène de tradition taurine qui ressuscite. Alléluia !

                                                                  Gilbert Lamarque

 

Voir les commentaires

GARLIN

Publié le par Cositas de toros


COMMUNIQUE:
 
Découvrez le débarquement du superbe lot de toros-novillos de PEDRAZA DE YELTES, lidié à GARLIN ce DIMANCHE 3 AVRIL !
 
en cliquant sur lien suivant:
 
Réservations sans frais pour Novillada piquée et repas Festi'Garbures, toujours possible au 05 59 04 74 23, de 10h à 12h et de 16h à 19h.
 
Gradins entièrement couverts.
 
A dimanche !

 

 

Voir les commentaires

NOTICIAS

Publié le par Cositas de toros

 

ARCOS DE LA FRONTERA

   

      Le 28 mai verra le retour des toros à Arcos de la Frontera (Cadix) après cinq ans d’absence. La corrida opposera le matador local Manuel Barea "El Arqueño" et Yannis Djenibla "El Adoureño" ainsi que les novilleros sans picadors Victor Cerrato et Miguel Osorio. Seront combattus, quatre toros et deux erales de Salvador Domecq.

 

DÉCÉS

   

      Vendredi 25 mars est décédé le mayoral valencien de la ganaderia Vicente Machancoses, encorné au niveau de la fémorale par un toro alors qu’il effectuait des travaux au campo à la finca Vistabella à Picassent (Valence) où paissent près de 350 animaux. Transporté à l’hôpital, il ne put être sauvé, il avait 41 ans. La ganaderia de Vicente Machancoses élève du bétail destiné, vaches et toros, aux jeux de l’arène et aux spectacles de rue, el Bous al carrer très en vogue dans la Communauté de Valence.

 

   

      On n’oublie pas de souligner le danger permanent vécu par les hommes au campo. Il y a quelques jours, le dimanche 20 mars, Virgile Alexandre, ganadero d’El Campo et président de L’Association des éleveurs Français de Toros de Combat, a été blessé par un de ses novillos. Le successeur de Patrick Laugier souffre de fractures à la jambe gauche du tibia, péroné et malléole. Bon et rapide rétablissement.

                                                                 

GIJÓN, DERNIÈRE

     C’est officiel, la maire de Gijón a pris la décision de fermer les arènes car « le risque d’affaissement peut provoquer des situatios de panique ».

     Cette mesure s’appuie sur un rapport technique commandé par la mairie à une étude d’ingénierie privée. Ce rapport contredit celui réalisé et daté du 12 juillet 2021 assurant que les arènes d’El Bibio étaient en parfait état pour le développement des festivités taurines, sans aucune affectation à la sécurité des participants ou de la structure du lieu.

     Encore une basse manœuvre qui laisse la plaza sans toros pour une longue durée puisque commence maintenant une période de remodelage de la structure dont le projet est « encore à définir », selon le conseiller aux travaux publics et à l’entretien.

     Comme il s’agit d’un bien d’intérêt culturel depuis 1992, les délais sont généralement allongés.

     Voilà où mènent les petits pouvoirs d’un maire. Ça ne sent plus le pâté mais carrément le cadavre.

     Adieu Begoña !

                                                    Gilbert Lamarque

 

C T MARC SERRANO

     " Après le grand succès de notre tienta de l'adhésion, dimanche dernier, le CTMS organise une grande Fiesta Campera le 10 avril prochain à la "Cour des Bœufs", chez la famille Tardieu.

Marc tientera une vache et combattra un toro des frères Tardieu.

Nous vous attendons très nombreux pour soutenir Marc."


 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>