Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mugron, Pâques taurines

Publié le par Cositas de toros

 

Une affiche sérieuse pour un 1er avril !

Hadrien Lucq défendra ses couleurs sur ses terres.

Voir les commentaires

éLEVAGES ANNONCéS DANS LE SUD-OUEST

Publié le par Cositas de toros

Corrida des Fêtes, Aire-sur-l'Adour, 16 juin

     Peñajara, fer emblématique de l'élevage de bravos en Espagne est la propriété depuis 2016, de l'éleveur Antonio Rubio après avoir racheté ce fer à José Rufino. C'est dans la finca à Peraleda de la Mata située en Estremadure à quelques encablures de Cáceres que s'ébattent les derniers représentants de la Casta Jijona.

     Á Céret, en 2023, ils ont été, pour l'ensemble, décevants. 2022 avait été d'un niveau supérieur. Quelle sera la terna pour les affronter ? Le trapío de cet élevage sera du plus bel effet sur le ruedo des arènes Maurice-Lauche.

 

 

Madeleine, les élevages

     Les "petits gris" de Victorino Martín sont annoncés depuis décembre. Victorino, le retour,  pour balayer un bien mauvais souvenir. La saison passée a été satisfaisante, de bons résultats à Madrid pour la Corrida de la Prensa.

     Les incontournables Victoriano del Río avec un bilan plutôt faiblard. La valeur sûre, le fer de La Quinta, le meilleur lot 2023 pour la Madeleine mais attention, les sorties sont irrégulières. Un lot du Puerto de San Lorenzo d'origine Domecq nous a laissé dubitatifs (corrida de Saint-Sever). Mais peut-on se passer du sang Domecq aujourd'hui ? Exemple les lots pour la novillada sans picadors : Alma Serena et Le Lartet, avec un cocktail de sang Miranda de Pericalvo pour l'élevage landais, et  du Cebada Gago mâtiné de Cuvillo pour le gersois, l'ensemble saupoudré de Domecq, bien sûr.

     La novillada piquée du samedi matin verra la présentation du fer de la jeune ganaderia à la devise jaune et vert d'El Parralejo teintée de sang Fuente Ymbro et Jandilla (création en 2007). Un toro honoré de la vuelta et recevant le prix du meilleur toro de la Feria de Abril de Séville, combattu par Daniel Luque (2 oreilles).

     Il ne nous reste plus que le point d'orgue, la Concours, composition difficile et hasardeuse, sollicitée par les purs et durs aficionados a los toros. Le contexte est-il favorable ?

     Le fer de Saltillo sera présent au cartel pour rassurer l'aficionado mais pas toujours au rendez-vous, souvent très compliqué ou discret sous le cheval. Suivra un exemplaire du Conde de la Corte, l'encaste La Corte-Atanasio où le futur s'illumine.

     Dolores Aguirre qui brilla tout au long de la précédente temporada, notamment à Bilbao sous le sirimiri et Damián Castaño qui "lidia" à merveille. Damián Castaño à la Concours, pas mal, non ?

     Flor de Jara descendant de Buendía représentera les santacolomeños.

     Enfin, le choix du fer des Héritiers de Christophe Yonnet, bien en vue à Arles pour la Feria du Riz, sera la cerise sur ce qui ne sera pas une sucrerie, convenons en ! Charlotte en tirera les marrons du feu...

                                       Gilbert Lamarque

Voir les commentaires

VALENCIA FALLAS 2024

Publié le par Cositas de toros

 

                                  Les Fallas se dérouleront du 10 au 17 mars et nous noterons le peu de surprise engendrée par les carteles proposés. En effet les figuras en débatront avec les ganaderias habituelles. Román, le torero local, affrontera six toros de diverses ganaderias pour ses dix ans d'alternative, ceci en introduction. En conclusion , hors Fallas, au mois d'octobre, les adieux infinis de Ponce avec l'alternative de Nek Romero en présence de Alejandro Talavante. Celà rappellera  dans sa composition, l'ultime corrida des Vendanges avec la despedida du Juli et l'alternative de Solalito.

     Les Fallas présenteront cinq corridas, un rejon, une mixte, deux novilladas et une sans picadors. Une Feria où l'aficionado a los toros passera son tour : un seul sujet de Victorino Martín le 10 mars pour le solo de Román ! Notons aussi l'absence de Daniel Luque (?)

     Sébastien Castella sera présent le 16 mars ; où seront donc les Juan Leal et Clemente ?

     Soulignons deux novilladas proposées le 9 et le 14 mars avec Alejandro Penaranda, Samuel Navalón et Alberto Bonaire (novillos de Chamaco) et Nino de las Monjas, Jarocho et Javier Zulueta (novillos de Fuente Ymbro).

     Le 13 mars à l'occasion de la novillada sans picadors, la présence des jeunes élèves français, Victor (Arles) et Valentin (Nîmes) devant des erales de José Cruz.

                    Gilbert Lamarque

Voir les commentaires

C T Palmas y Pitos

Publié le par Cositas de toros

 

 

Voir les commentaires

C T Marc Serrano

Publié le par Cositas de toros

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>