Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

informations

ETERNO FANDIÑO

Publié le par Cositas de toros

Fantôme ?

Fantôme ?

 

 

    Dimanche 29 septembre, sous un beau soleil, fut dévoilée et inaugurée la statue érigée en honneur du maestro Ivan Fandiño.

 

 

Était présente une foule nombreuse dans laquelle nous pouvions compter les généreux donateurs, aficionados, peñas taurines, revisteros, ganaderos, organisateurs, un torero…

Cette date n’était pas anodine. En effet, elle correspond au jour anniversaire du torero basque qui aurait fêté ses 39 ans.

Cérémonie simple avec trois interventions. Tout d’abord, Raphaël Salomé entouré de Mathieu Cazalet et Thierry Pinot, la « terna » de l’association Eterno Fandiño, ensuite le maire Xavier Lagrave, enfin le sculpteur Sergio del Amo dont l’atelier se situe à Guadalajara, auteur du buste installé à Orduña, ville natale d’Ivan Fandiño.

 

Xavier Lagrave, Mathieu Cazalet, Raphaël Salomé, Thierry Pinot et Sergio del Amo

 

Antoine Capdeville, ayuda du torero, cheville ouvrière qui servit de lien avec l’artiste, toujours profondément marqué par cette tragédie ne souhaita pas venir. Il n’est jamais revenu à Aire depuis ce jour néfaste.

De l’émotion dans les voix. Raphaël rappelant ce triste évènement, les détails qui permirent à cette réalisation de voir le jour ; le maire remerciant les membres créateurs d’Eterno Fandiño, l’assistance, les donateurs de tous horizons et insistant sur la place importante que tient la tauromachie dans le passé, le présent et l’avenir de la cité aturine ; Sergio del Amo expliquant les détails de son œuvre inspirée de la mythologie grecque.

La somme d’environ 25.000 euros a été recueillie à ce jour. Encore un effort pour couvrir la totalité du projet.

De nouvelles manifestations vont ainsi voir le jour et nous pouvons toujours faire un don à :

                                                  Association Eterno Fandiño

                                                                BP 88

                                                      40801 Aire-sur-l’Adour

(Chèques à l’ordre de l’association)

 

Ce bronze en pied plus grand que nature montre le torero saluant à l’issue d’une de ses faenas. Tel un héros antique, il a ôté sa chaquetilla. L’artiste l’a représenté habillé de l’habit abricot qu’il portait ce jour-là à Las Ventas, jour de triomphe où il assena une estocade a cuerpo limpio à un toro de Parlade.

La statue placée sur le remblai qui fait face aux arènes, domine les allées.

 

 

¡ Va por ti, Ivan !

                                                                                        

Gilbert LAMARQUE

 

ETERNO FANDIÑO
ETERNO FANDIÑO
ETERNO FANDIÑO
ETERNO FANDIÑO
ETERNO FANDIÑO
ETERNO FANDIÑO
ETERNO FANDIÑO
ETERNO FANDIÑO
ETERNO FANDIÑO
ETERNO FANDIÑO
ETERNO FANDIÑO

Voir les commentaires

Ganaderia Casanueva

Publié le par Cositas de toros

 

Cocher d'ores et déjà cette date sur votre calendrier, est un gage de passer une excellente journée.

Ganaderia Casanueva

Voir les commentaires

MAUBOURGUET TOROS

Publié le par Cositas de toros

MAUBOURGUET TOROS

 

A propos de Ricardo Torres.

 

     Ricardo Torres né en 1979 à Saragosse, débuta avec picadors à Lodosa (Navarre) le 1er  août 1998. Il prit l’alternative à Saragosse le 21 avril 2001, des mains d’Espartaco, témoin El Juli, toros de Jandilla. Autant vous dire qu’il ne revit jamais des toros de Jandilla !

Il confirma à Madrid, le 24 août 2014 devant un encierro de Bañuelos avec Leandro et Serafin Marín.

Il reste torero malgré les années et les affres du temps et, assurément Ricardo doit répéter inlassablement les gestes au capote, à la muleta, main droite, main gauche. Torero toujours.

A Maubourguet, dans les modestes arènes Pierre Balao, Ricardo Torres défiera le temps, fera un pied de nez à l’oubli, torero encore une fois.

C’est l’heure, heureuse, des retrouvailles avec les fers de Jean-Louis Darré. En effet, il vint en avril 2016, au Cantaou à Bars, "tienter" deux vaches, une de chaque fer. Le 22 septembre, en compagnie de Dorian Canton, il récidivera aux prises avec deux becceras du fer du Camino de Santiago à l'ombre du clocher de Maubourguet.

Quand le quotidien Libération tenait haut sa page "Tauromachie" sous la plume de Jacques Durand, nous pouvions lire, le 6 septembre 2000 : « Arles. Feria du Riz. Samedi 9 en matinée : novillada. Toros : Fernay. Toreros : David Lombardo, Antonio Bricio et Ricardo Torres. »

Qui se souvient de ces noms-là ?

On le vit à neuf reprises en France lors de cette temporada où il affronta à Vic les terribles Barcial, "apodéré" par Raul Aranda.

Invité la même année par le Club Taurin de Toulouse, le jeune novillero, à la question : « Que ferez-vous si vous n’arrivez pas à percer ? » Ricardo répondit : « Torero, torero, torero. »

Il y eut un autre Ricardo Torres… Reina "Bombita Chico", le Sevillano. Mais, celui-ci appartient à l’Histoire du début du XXe siècle.

A ce jour, 136 toreros apparaissent à l’escalafón 2019 ; pas l’ombre de Ricardo Torres.

J’aurai un réel plaisir à le voir fouler le sol pyrénéen des arènes de Maubourguet.

                                                              

  Gilbert LAMARQUE

Voir les commentaires

Maubourguet

Publié le par Cositas de toros

 

 

Dont voici le programme et le dossier de presse

Maubourguet
Maubourguet
Maubourguet
Maubourguet
Maubourguet
Maubourguet
Maubourguet
Maubourguet
Maubourguet
Maubourguet
Maubourguet
Maubourguet
Maubourguet
Maubourguet
Maubourguet
Maubourguet
Maubourguet
Maubourguet
Maubourguet

 

Voir les commentaires

PENTECÔTAVIC PALMARÈS

Publié le par Cositas de toros

 

                

Dudanoches de Pedraza lidié en 2e par D. Luque. Ph. F. Martinez

 

- Trophée Paul-Clarac du meilleur toro : la corrida complète de Pedraza de Yeltes.

 

 

Fandango. Ph. F. Martinez

- Accessit au toro "Fandango" de Cebada Gago né en mars 2014, sardo claro "lidié" en 3e par Thomas Dufau (oreille).

 

 

Matablanca. Ph. P. Soux

- Trophée Jean-Jacques-Baylac du meilleur toro de la concours : "Matablanca" de La Quinta né en octobre 2013, cárdeno oscuro "lidié" en 2e par D. Lopez Chaves. Vuelta al ruedo au toro.

 

 

Daniel Luque. Ph. F. Martinez

- Meilleur lidiador : Daniel Luque, par son actuación en tant que torero et chef de lidia (2 oreilles), corrida de Pedraza de Yeltes.

 

Tito Sandoval. Ph. P. Soux

- Meilleur picador : Plácido Sandoval Diez "Tito" pour son tercio de varas face à "Matablanca" de La Quinta.

 

Rafael Casado. Ph. F. Martinez

- Coup de cœur à Rafael Casado, monosabio de la cuadra de caballos de José García "El Puyero" pour sa prestation « valiente » et courageuse, protégeant et tenant le cheval sur la charge répétée, puissante et interminable du 3e toro "Resistidor" de Pedraza de Yeltes. Respect !

         

Rafael Casado. Ph. F. Martinez

                                                                    

Rafael Casado. Ph. F. Martinez

 

 GL

 

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 > >>