Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

informations

les trois grands de la tauromachie française

Publié le par Cositas de toros

 

Voir les commentaires

TOROS

Publié le par Cositas de toros

 

Voir les commentaires

GARLIN,BRUNO ALOI

Publié le par Cositas de toros

              BRUNO ALOI

 

 

          Nos amis de la Peña Taurine de Garlin ont invité le jeune mexicain Bruno Aloi pour sa présentation sur le sol français.

     Il fera ses premières armes en matinée lors de la Fiesta Campera du dimanche 2 avril, il en découdra avec l’Espagnol Jorge Molina, (il sera le samedi 27 mai à la Feria de Vic), dernier vainqueur de l’Alfarero de Oro à Villaseca de la Sagra.

     Il est toujours intéressant de venir découvrir de jeunes espoirs de la toreria. L’aficionado fidèle aux arènes béarnaises, aura quelque bénéfice à venir découvrir ce jeune sud-américain à l’occasion de la 21e Journée Taurine de Printemps.

     Il est arrivé en Espagne, la pandémie faisait fureur, pour s’entraîner dans le pays afin d’y accrocher de bien meilleures perspectives. Il devient l’élève de l’école de tauromachie de Navas del Rey dans la Communauté de Madrid.

     Il débute en non piquée le 8 mai 2022. Il s’impose rapidement comme torero acquérant une personnalité dans un style basé sur le naturel pourvu d’une grande dose de courage.

     Il hérita de la passion du toro par son père, ancien torero. Le grand-père est également employé à la ganaderia de Rancho Seco*, Bruno connaît les tentaderos.

     Juillet 2020, le garçon s’installe définitivement en Espagne continuant sa formation à Navas del Rey avec ses professeurs, Alberto Aguilar et David Adalid. En tant qu’élève de l’école, il participe au IIe Bolsín de Cariñena en février et mars 2022 ; Il en sort finaliste et obtient la troisième place sur un total de 65 participants.

     Il intervient à l’occasion de plusieurs tientas chez Lisardo Sánchez, Rehuelga, Alcurrucén, etc. Il combat régulièrement des erales et utreros à huis clos et à déjà tué des toros de quatre et cinq ans.

     Il termine sa dernière temporada avec dix-huit novilladas non piquées, San Adrián(Navarre), Aldeanueva de Ebro (La Rioja), ouValdetorres de Jarama (Madrid). Le résultat est spectaculaire. Pas moins de 41 oreilles et 5 queues , et un engagement durant l’hiver qui lui fit traverser l’Atlantique pour la Feria d’Aguascalientes, chez lui au Mexique.

     Les aficionados français seront témoins des premiers pas de Bruno Aloi avec les chevaux.

     Nous souhaitons au torero mexicano de suivre les pas de son jeune aîné, Isaac Fonseca de Morella (Mexique) qui accomplit son rêve de torero prenant l’alternative à Dax le 11août 2022, Isaac confirmera à Madrid le 15 mai aux côtés d’M. Á. Perera et Á. Téllez. C’est ce que nous pouvons souhaiter à Bruno Aloi.

     Il fera sa présentation avec picadors à Garlin. Puisse, la terre béarnaise lui offrir la réussite¡suerte torero!

                                                 Gilbert Lamarque

 

*Rancho Seco, l’élevage des sœurs González y Carvajal à Tlaxcalan créé le 17 février 1922. Un des élevages les plus importants du Mexique. Il est d’une valeur génétique et animale énorme. Ne comptons pas les croisements et rafraîchissements sanguins. Nous y trouvons du Marqués de Saltillo, Murube, des étalons de Santa Coloma issus de l’élevage de José Luis Buendía, des vaches et toros de Fermin Bohórquez…

Voir les commentaires

FSTF. MONTPELLIER

Publié le par Cositas de toros

 

Voir les commentaires

DANS LA LUCARNE

Publié le par Cositas de toros

 

À la télé, jeudi 26 janvier 2023 à 13h dans la série Arte "Regards"

             Tauromachie en Espagne , une lente agonie, de Rémi Cadoret et Bertrand Aguirre (France 2022). 31mn.

 

          Un documentaire instructif sur la corrida et objectif qui a pour mission de renseigner le téléspectateur sur l’état de la tauromachie chez nos voisins espagnols.

     Voici un résumé pour ceux qui ne pourront le visionnerplus tard : (disponible en replay sur le site jusqu'au 25/02/2023)

     «  La tauromachie est de plus en plus anachronique sous l’influence des mouvements écologistes. Un espagnol sur deux n’est pas favorable.

     Interview d’un ganadero à Colmenar Viejo, Manuel Sanz*.

     Un groupe de Nîmois en visite chez le ganadero, le plus vieux club taurin de France, 1896 !, l’Union Taurine Nîmoise riche de 150 socios + l’ami "pur gersois" François Darroux qui crève l’écran.

     Ils auront l’opportunité de voir "tienter" Fernando Adrian**…

     Un lieu mythique à Madrid, El Batán, lieu emblématique et l’école de Madrid avec Guillermo García*** interviewé, puis dans sa famille.

     José Enrique Saldivar, vétérinaire, président de l’AVATMA , association réunissant 250 vétérinaires, présente les diverses armes, puya, banderilles et estoc… à charge !

     Suit le parti animaliste l’ACMA, «  Mission abolition », manif à Las Ventas avec le véto J.E. Saldivar.

     125 communes espagnoles ont supprimé les fêtes taurines ; un tour en Catalogne, à Barcelone et la dizaine d’élèves de l’école de tauromachie de Barcelone dirigée par l’ancien torero Enrique Guillen****.

     « Interdire la corrida, c’est pour les indépendantistes catalans avec le mouvement anti taurin, rejeter les valeurs de l’Espagne. En 2010, l’alliance avec les anti a permis de voter un décret qui a mis fin à la tauromachie dans la région »…

     San Martin de Valdeiglesias (8 000 hab.) : la tauromachie des champs vs la tauromachie des villes : «  le clivage le plus prononcé ». La ville s’en moque, le village s’unit autour de ses traditions.

     San Martin de Valdeiglesias accueille la finale de la Coupe Chenel qui désignera le meilleur torero de la province. La municipalité s’est fixée un objectif : séduire le jeune public.

     Depuis 2013, la corrida figure au patrimoine culturel de l’Espagne, et à ce titre, elle perçoit 25 millions d’euros de subvention annuelle.

     Enfin les coulisses des arènes et 3 toros de Manuel Sanz avec Guillermo García, « arènes à moitié vides » ou bien à moitié pleines, c’est selon ! … et les 31mn se sont écoulées.

 

 

* José Manuel Sanz de la Morena, propriétaire de Los Eulogios à Colmenar Viejo ( provenance J.P. Domecq y Díez par absorption).

 

** Fernando Adrian, le madrilène né en 1992, a pris l’alternative à Avila en 2013.

 

***Guillermo García Pulido, né en 2001 à Tolède. Il coupa en 2022, 6 oreilles à San Martin de Valdeiglesias. Triomphateur de la grande finale du IIe Circuit des Novilladas de Madrid.

**** Enrique Guillen, né à Barcelone en 1983 , a été par la suite l’apoderado durant 4 ans de Maxime Solera. En 2022, il est venu renforcer l’apoderamiento de Cristobal Reyes aux côtés de Christian Lamoulie.

                                       Gilbert Lamarque

Voir les commentaires