Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020

Publié le par Cositas de toros

OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020

    Il est de tradition d’ouvrir la temporada du Sud-Ouest en Marensin. Le club taurin magescquois Cape et Corde s’est donc acquitté de cette tradition en nous offrant le retour en terres gauloises de la ganaderia navarraise de Santafé Marton (Marques de Domecq).

Les six erales retenus étaient tous d’excellente présentation, armés en diable (sauf le 4 avec ses cornes rentrantes), forts de trapío (les 1,3 et 6, trop ?), tous limites novillos, très mobiles, agressifs voire violents, avec juste assez de «cassecouillerie» pour donner du piment au spectacle.

Bref, pour son retour, José Angel a mis le paquet…

 

Pour faire face à cette opposition,

                                                    Alvaro Burdiel

ouvre la course avec un adversaire de respect, violent au capote, devant lequel le sevillan a su être élégant. Muleta en main, il est resté classique nous démontrant la belle qualité de sa main gauche. Il manque malgré tout de domination laissant l’eral partir aux planches en fin de faena. Une entière caïdita longue d’effet et une série interminable de descabellos ternit l’ensemble. Avis et silence.

Avec son second, faible, cornes rentrantes, il rencontre des difficultés en début de faena. L’animal faible reste court en sortie de passe et «colle» à droite. Suite à une belle série à gauche, plus croisé et plus dominateur, il se reprend. Belle estocade qui lui vaut l’oreille.

 

                                                Christian Parejo.

Le natif de Chiclana, émigré en terres biterroises arrive à Magescq auréolé du trophée Gascogne 2019 et du prix «meilleur novillero du Sud-Ouest» décerné par les défunts Clubs Taurins Paul Ricard. Son premier opposant fait une sortie réservée. Faible après une dure vuelta de campana, l’eral a du mal à aller au bout de ses charges. Même en lui laissant du temps et de l’espace, Christian ne peut lui servir qu’un travail décousu. Une entière en place fait tomber l’oreille.

Son second adversaire fait montre de caste dès sa sortie. A la muleta le maestro est vite mis en difficulté (trois volteretas). Le final droitier est accroché et décousu. Entière version bajonazo pour conclure, oreille … du courage ?

 

                                                Jean-Baptiste Lucq.

Le mugronnais doit faire face à un premier eral très fort, violent dans la cape. Après un capotazo alluré, la suite de son trasteo sera plus laborieuse. En effet son adversaire montre vite des signes de faiblesse qui l’empêche d’aller au bout de la passe. A droite sa «tête chercheuse» n’est pas faite pour mettre le maestro en confiance, mais le calme et la sérénité dont il fait preuve lui permettent de passer l’obstacle malgré une grosse voltereta .

Face à son second tout aussi violent, il arrive, avec détermination, à lui tirer une bonne série à droite. La fin de faena est plus laborieuse. Malgré une torería intelligente, laissant du temps au novillo et le citant de loin, son manque flagrant de métier l’empêche de dominer son adversaire qui finit par l’amener aux planches. Entière contraire un peu longue d’effet et, oreille de l’encouragement.

 

Arènes de Magescq, grosse demi-arène, temps ensoleillé et printanier (ils on même coupé le chauffage).

6 erales de Santafé Marton

Alvaro Burdiel :Avis, silence et oreille.

Christian Parejo : Oreille et oreille.

Jean-Baptiste Lucq : Applaudissements et oreille.

 

    La journée avait commencé par une tienta de trois vaches, tienta d’où s’est détachée une excellente dernière pensionnaire de Jean-Louis Darré (Camino de Santiago).

Quatre rencontres avec le cheval, la dernière depuis la porte du toril, rencontres prises avec alegria, tête en bas sous l’estribo en mettant les reins. Au drapelet, elle déborde de noblesse, ce qui permet à Dorian Canton de se régaler et surtout aux élèves de Richard de montrer leurs envies.

 

Belle journée taurine qui vient à point pour nous sortir de notre carême aficionado.

 

Patrick Soux

 

OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020
OUVERTURE DE LA TEMPORADA 2020

Commenter cet article

chris30300 25/02/2020 18:48

les toros de magesq me semblent plus gros que celui de l indulto a la flecha lors du festival